Happy in Nantes!

De la musique plutôt que la guérilla!

Et pour la petite histoire, article Ouest-France du 21 février:

« Alors que, depuis fin 2013, près de 300 vidéos reprenant le clip de Happy de Pharrell Williams ont déjà vu le jour un peu partout sur la planète, Nantes a décidé de se prêter au jeu à son tour. Le principe : faire danser des habitants dans les rues de leur ville sur ce tube festif et entraînant.

Loïc Fontaine, co-organisateur de l’événement nantais, explique : « Les vidéos véhiculent un message positif, bienveillant et cassent la morosité ambiante. Elles montrent qu’il peut y avoir du bonheur même là où on ne l’attend pas. Le tout sans dimension politique ou commerciale. Le but est de propager cette vague de bonne humeur ».

Et les gens répondent présent. Ainsi, la page Facebook annonçant l’événement, créée le 1er février, compte à ce jour environ 800 fans. Parmi eux, une grosse centaine s’est portée volontaire pour participer au tournage étalé du samedi 15 au lundi 17 février. « Chacun veut montrer qu’il est fier et heureux de vivre là où il vit », analyse Loïc. Quelques institutions nantaises contactées par les organisateurs, comme l’équipe de hockey sur glace des Corsaires, et certains passants motivés, sont venus gonfler les rangs des participants.

Le jour J, les averses éparses n’ont pas eu raison de l’enthousiasme de l’équipe, composée de bénévoles, et des figurants danseurs sillonnant la ville à la rencontre de ses lieux emblématiques. Chaque participant a de bonnes raisons d’être là. Après avoir enchaîné les pas de danse place royale Yasmine, étudiante en droit de 19 ans, raconte : « C’est après voir vu la vidéo d’Angers que j’ai postulé. Ça met notre ville en valeur et ça permet aussi de se lâcher, de s’amuser dans une super ambiance. »

Sur les marches du passage Pommeraye, coiffé d’un turban jaune, Danny Nadh, 53 ans, souhaite rendre hommage à Nantes : « Je viens des Comores, mais cette ville m’a adoptée et j’ai envie de partager avec tous les Nantais cette joie que j’ai d’y vivre. »

Marie-Thérèse, 80 ans, amusée par l’initiative et passionnée de danse, accepte elle aussi d’esquisser quelques pas. « La danse est une distraction, un loisir, une activité relationnelle qui apporte un bien-être. Alors, ce genre d’événement ne peut être que positif », commente-t-elle.

Sur l’île de Versailles, Amal, entourée des danseuses de l’association Marumba : « Cela illustre la diversité des gens qui peuplent Nantes et notre joie de vivre tous ensemble ». Car, comme le précise Loïc Fontaine, « ce n’est pas la ville qui importe le plus mais ses habitants, ceux qui la font vivre ». Le clip sera visible à partir de vendredi sur le site wearehappyfrom.com. »

Publicités

Une réflexion sur “Happy in Nantes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s