Étole verte

Granit, lichens, pins maritimes et de l’iode plein les poumons, la nature bretonne sous toutes ses teintes! Une balade en Ille-et-Vilaine (35) en passant par Saint-Lunaire, Saint-Malo, Rothéneuf et la pointe du Grouin à Cancale.

L’occasion de vous montrer mon étole verte terminée depuis plusieurs mois déjà.

Vous vous souvenez de ceci ici? Je reconnais, j’ai pris mon temps avant de vous dévoiler la bête, vous étiez prévenu en même temps 😉 …

DSC_3680Je vous glisse toutes les infos à la fin.

DSC_3683

Pin à Saint-Lunaire

Voici le modèle original:Melle-SOphie2

extrait de Écharpes & Cie à tricoter.

L’étole se tricote au point de riz et jersey avec des jetés. J’ai utilisé 7 pelotes d’Andes de Drops, coloris vert 7820, avec des aiguilles N°9.

Elle est très grande, donc bien recouvrante et chaude à souhait, le vent peut souffler!!

 

Publicités

du bleu nuit au bleu arctique

Pas encore pour nous la froidure de l’hiver, mais je m’y prépare…DSC_3429Ceci n’est que le tout commencement d’un encours (de plus, me diraient certains… 😉 !)

Quelques mailles en côtes 1/2 avec un mélange d’alpaga Drops bleu marine 5575 et de Supersoft indigo de Holst Garn, et quelques découvertes en tricot m’attendent avec ce modèle… à suivre!

DSC_3423

J’en profite donc pour vous parler un peu de Au fil des songes de Michel et Vincent Munier aux éditions Kobalann dont on aperçoit quelques pagesDSC_3445Certaines photos sont vraiment de saison:

Si vous aimez la nature et la photo, vous ne pourrez être insensible à ces magnifiques photos prises au cœur des réserves naturelles de Lorraine, à la fois animalières, naturalistes et aussi très poétiques. On n’est pas loin du noir et blanc, souvent en demi-teintes.

Des textes de CharlElie Couture les accompagne:

DSC_3433

 

DSC_3437Voici quelques photos prises lors du Festival photo à La Gacilly l’été dernier où il exposait:

Et si vous souhaitez découvrir l’ambiance en Arctique du dernier ouvrage de Vincent Munier, c’est par ici:

Une merveille!

Automne douillet

Après les physalis, les champignons, pour la note automnale,

pourquoi pas des glands au crochet?

(J’en vois venir…alors je précise qu’aucune allusion ne saurait être tolérée 😉 )DSC_2681

Pour le grand blanc, j’ai utilisé Eskimo de drops, en crochet 6 je crois. Pour le moyen, Sierra de Cascade yarns (80% coton et 20% laine, plus dispo) en crochet 4. Et pour le petit, natura DMC (giroflee 85 et ivory 02) en crochet 3. Pour la note plus déco, j’ai crocheté en double avec un fil doré pour le petit et les cupules du moyen et grand.

DSC_2681Voici le tuto:

Le gland:

1er rang: 8 ms dans l’anneau de départ

2e rang: 8 x 2 ms (16 m)

3e rang: 1 ms / m suiv. x 2 … (24 m)

du 4e au 11e rang: ms dans toutes les mailles (24 m)

La cupule du gland:

1er rang: laisser du fil de quoi faire à la fin une quinzaine de mailles chaînette pour l’accroche. 8 ms dans l’anneau de départ

2e et 3e rang: doubler chaque ms (16 m et 32 m)

du 4e au 8e rang: mas dans toutes les mailles (32 m)

Assemblage:

Assembler les deux parties en sautant toutes les 3e mailles du chapeau. Avant de finir, rembourrer et fermer. Et finir l’accroche en faisant quelques mailles chaînette.

DSC_2682A suspendre ou à poser en nature morte!

 

Treille de bambous

Après-midi recyclage au jardin!DSC_0465Et où il est question de bambous.

Que faire de bambous trop envahissants, obligé d’en couper régulièrement, et les conserver jusqu’à ce qu’une idée germe, si, si…vous connaissez le fameux « ça peut servir »: précepte dont j’ai plus que tendance à abuser, selon Mr Kestubidouilles. J’ai mes raisons, suffit de faire preuve de patience… photos à l’appui:DSC_0480En effet l’idée d’en faire un treillage a germé cet après-midi, donc ni une ni deux et voilà le résultat:DSC_0479disposer les tiges de bambous au sol, quelques solides fils de jardinage pour les consolider entre elles, et on enterre légèrement la treille pour la fixer. Cela permettra de camoufler un peu ce vilain mur de briques. Bon il faudra encore un peu de temps, mais je pense planter au pied une clématite qui puisse y grimper et prendre ses aises. D’ailleurs si vous avez des espèces à me recommander, je suis preneuse.

Et en attendant les jolis brins de muguet porte-bonheur, voici mes jolis cœurs de Marie tout en légèreté et finesse, accompagnés des portraits d’Itsy pris par ma fille.