Je tricote Odette la new!

Eh oui, Odette la new, pas si nouveau que cela me direz-vous, est un pull pour lequel Aurélie du blog Une poule à petits pas a eu la gentillesse de publier un tuto ici en janvier 2012, il y a donc, juste un peu plus de 4 ans, rien, n’est-ce pas!

Il m’avait vraiment taper à l’œil et je m’étais dit que je le tricoterai un jour ou l’autre… Eh bien j’ai débuté, petit rappel: ici:DSC_3423Alors pourquoi n’en reparler que maintenant? Tout le monde a bien noté: nous sommes le premier jour de l’été!! Je me disais que vu les températures que nous avons et le temps « pourri!!! » si, si, que nous subissons depuis tout ce printemps (à moins d’habiter le pourtour méditerranéen) parler de tricot et de laine bien chaude ne me semblait pas inopportun.

Mais oui, nous sommes bien en été, pour preuve ces roses du jardin pour donner du peps à ce bleu nuit (…qui tombe d’ailleurs beaucoup trop vite en ce moment grrr!!)!DSC_4733J’ai repris ce pull il y a un mois, car complètement délaissé pendant tout l’hiver (bien d’autres occupations) et surtout parce qu’il a fallu que je le défasse une troisième fois (eh oui 3 fois!!). Il m’a fallu laisser s’écouler le temps avant de le reprendre de manière sereine et de comprendre ce qui n’allait pas.

Ce pull se tricote donc en top down, du haut vers le bas et sur des aiguilles circulaires. Le tricot en rond et de haut en bas, tip top, on peut essayer au fur et à mesure de l’avancée, hyper pratique! Par contre j’ai eu quelques difficultés au commencement du raglan et des torsades. Jamais fait ni torsades ni raglan, une vraie novice. Les torsades, ça a été de suite, c’est vrai que l’on s’en fait un monde tant qu’on n’a pas essayé.DSC_4732Par contre mon soucis, c’était au niveau des anneaux marqueurs en débutant les torsades et le raglan que je ne plaçais ou ne déplaçais pas comme il fallait.  En réalité j’ai surtout bidouillé, pas sûre d’avoir tout compris, mais il me semble en tout cas que ça ait fonctionné, le principal non?! Voici le raglan d’une manche et sa torsade centrale:DSC_4731DSC_4730Et voici le résultat au bout de …1001 x ? mailles:

J’ai trouvé tellement chouette de faire les torsades, j’en ai rajouté une sur le devant:DSC_4726Certes loin d’être fini, mais cette fois-ci je pense y arriver, le plus difficile pour moi est derrière. Je viens de laisser de côté les emmanchures pour terminer le corps.

YAPLUKA!!

Et il paraît que la chaleur et le soleil arrivent, on y croit…!

Publicités

Vert printemps et jaune soleil

DSC_4594

DSC_4604Les fleurs qui embaument le jardin en ce moment:

roses Malvern hills, roses Claire Austin, jasmin et chèvrefeuille.

Et lorsque le soleil se fait rare, comme en ce moment, ce jaune nous fait vraiment du bien!DSC_4595

DSC_4597

Senteurs fleurs blanches

Comme signe de bienvenue à l’été, quelques brins de jasmin pour son odeur enivrante.

Avec ses pétales en forme d’hélices comme pour mieux diffuser son parfum.

Les effluves fraiches du seringat.

DSC_0851Rosier Claire AustinDSC_0852« Ces roses ont un parfum intense basé sur le myrrhe avec des pointes de rose des prés, de vanille et d’héliotrope » David Austin

DSC_0854Et pour finir une promesse de saveurs plus que d’odeurs…

Bel été à tous!

Rosier cherche nom?

Ce rosier, pourtant dans notre jardin par mes soins…, est un mystère pour moi!

C’est moi qui en ai fait une bouture il y a deux, trois ans je pense, mais ne sais plus du tout ni où, ni comment je l’ai eu, si quelqu’un me l’a donné ou si j’ai tout simplement cueilli une nouvelle pousse lors d’une promenade, eh oui cela m’arrive…, mais avec ma cervelle d’oiseau impossible de me souvenir, c’est le début de la fin non?!!

DSC_0830Il était jusque là en pot, un peu oublié dans un coin. Je pensais d’ailleurs que c’était une bouture de rosier à fleurs rouges.

Voyant qu’il avait pris ses aises, je l’ai libéré de son pot au printemps et planté en pleine terre.

Voilà que quelques boutons apparaissent, pas rouges du tout! Première surprise!!

Là, je me dis que ça devait être une bouture de plus du Malvern hills à fleurs jaunes comme ici ou ici, car au départ même type de boutons en grappes, sauf que pas du tout, deuxième surprise à la floraison!!DSC_0832Sur cette photo apparaissent les différents stades d’évolution du bouton de rose: un petit bouton couleur crème, une fleur à cinq pétales bien distincts et de nombreuses étamines d’un jaune vif qui finissent par se recroqueviller en fanant.

Le mystère reste entier ou presque car après quelques recherches sur le net: ne serait-ce pas le Kew garden clic de David Austin, en tous cas il y ressemble beaucoup, non?

Amateurs de roses, je compte sur vous ;-))

L’été au jardin

des roses trémières qui se plaisent le long du murDSC_9961 DSC_9960 du jasmin étoilé, le fameux Trachelospermum jasminoides, qui embaume un coin du jardinDSC_9956 P1100833 DSC_9965 DSC_9963 DSC_9955 une visiteuse, petite abeille qui aurait tort de se priverDSC_9950 et le néflier du JaponDSC_8763 qui, pour la première fois cette année, a fructifié, peut-être grâce à l’hiver très doux,P1100836c’est un fruit délicieux, qui ressemble à l’abricot mais beaucoup plus juteux, et acidulé. Bon pas de quoi  en faire des confitures mais juste ce qu’il faut pour savourer au pied de l’arbre mhhhh. Attention noyau toxique!DSC_9948Bel été à tous!!