Il grande favorito

Allez, encore un peu de bleu comme notre ciel d’été indien avant de passer aux couleurs automnales (la bannière, c’est déjà fait)!

Donc tout a commencé par le choix de la laine à Porto, lorsque nous avons passé le pas de la porte de chez Lopo Xavier& Ca.

Et en souvenir du magnifique ciel bleu et de toutes ces faïences et azulejos de toute beauté rencontrés à tous les coins de rue sur toutes sortes de murs, mon choix s’est naturellement porté sur ce bleu azur en Phoebus, laine portugaise, 200m/100gr qui a un peu l’aspect d’un coton je trouve, mais agréable à tricoter.

Ensuite il n’yavèpluka! Tout juste terminé mon Odette la new (pas encore pris de photo pour vous le montrer…), je me suis empressée de monter les mailles avec le fil en double pour obtenir un échantillon (16mailles pour 21 rangs) ààà peeuu près… équivalent au modèle, sur des aiguilles circulaires Knitpro N°6, et me voilà lancée!

Le patron d’Isabell Kraemer est tellement bien expliqué que cette fois-ci je n’ai pas eu de difficultés avec le raglan. Si vous le souhaitez, pour les plus visuel(le)s, cette vidéo de Drops sur les augmentations intercalaires est aussi très explicite.

Un après-midi, Itsy s’est invitée et a posé après avoir délicatement éjecté un cousin qui se trouvait sur la table.

Donc une fois le raglan passé, on met les manches en attente, du jersey, du jersey, du jersey en rond et arrivent les rangs raccourcis, aïe kézako?! en fait cela permet d’avoir le dos du pull qui tombe plus bas que le devant. Tout est aussi très bien expliqué, cependant une vidéo ici de Mélina Letipanda vous détaille ce qu’est la maille enroulée E&T (wrap & turn – W&T en anglais) et ça fonctionne. J’arrive aux côtes de finition et je relève les mailles des manches et du jersey, du jersey…et quelques diminutions en magic loop. Puis les côtes finales. Puis reste l’encolure pour finir le pull. Et à mon tour de prendre la pose!

Au final, ce « il grande favorito » est monté très vite, pas mal les aiguilles n°6! Pas rencontré de grandes difficultés, on aperçoit la marque des rangs raccourcis sur le côté, peut-être est-ce normal?… et aussi les diminutions sur l’intérieur des manches, on va dire que cela fait partie du jeu… Pas mécontente du résultat, il sera bien chaud et plutôt confortable je pense, je le conseille fortement à toutes débutantes au tricot!

Petit récap: modèle Il grande favorito d’Isabell Kraemer, taille 3 – 102 cm, pure laine Phoebus, de Lopo Xavier produite au Portugal, coloris AZ0242, j’en ai utilisé 5 écheveaux et demi avec des aig. n°6 et n°5,5 pour les côtes. Voili voilou!

dsc_6180« Start afresh, it always seems impossible until it is done. Go slowly and choose your path »

Maxime qui peut s’appliquer au tricot comme à tellement d’autres choses…

Azulejos azuis

Petite sélection d’azulejos, ici ils seront bleus. Ils ont été photographiés dans les rues de Agueda, Aveiro et Porto. Mais j’en ai plein d’autres, et d’autres couleurs, en réserve…

Ou pourquoi choisir, à Porto, cette couleur de laine plutôt qu’une autre?

 Et se tricoter il grande favorito en souvenir de ce voyage au Portugal…

 

Portugal: lã, tricot, crochet – 2

Et si on se rendait dans quelques boutiques de laine? Commençons par Porto. DSC_5712Impossible de passer à Porto sans passer par la boutique (!) Lopo Xavier& Ca! Une jolie boutique vieille de 82 ans, 1934 donc, et oui quand même! On y vend toujours de la laine portugaise mais pas que, exposée dans ces beaux meubles patinés.

 On ne peut que craquer, non?! Mais ça, ça fera l’objet d’un prochain post…

Ovelha Negra, une autre superbe boutique, sur laquelle je suis tombé par hasard, beaucoup plus moderne celle-ci, au 100 Rua da Conceição à Porto, où on peut facilement se laisser happer par ces pelotes aux couleurs plus belles les unes que les autres,  également des laines portugaises. Mais n’ayant pas trop de temps et comme je venais de chez Lopo Xavier, avec deux grands sacs d’écheveaux dans les mains, je n’ai fait que passer! Elle a sa boutique en ligne sinon…

Vous pourrez y trouver: Ofélia, 100% pure laine vierge, Olívia, 55% mérino et 45% coton

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/18914_472071082957180_6647375176197059361_n.jpg?oh=abdfc1d559049143e716ffe6a4363d00&oe=58162059

 Et Victoria (fingering et lace) 100% laine portugaise. Sur le site « rgoriginals »: des photos qui mettent vraiment en valeur les fabuleuses couleurs de cette laine.https://rgoriginals.files.wordpress.com/2015/02/150207-ovelha-negra-yarn-024.jpg?w=660

A Coimbra Rua das Parreiras, 27 loja.x, je n’ai pas eu le temps, non plus, de me rendre à la boutique Bolas de tons. Pas le temps en vacances!? Le comble, non! En fait nous étions 6 en ballade, et j’étais malheureusement la seule pour qui tout cela avait de l’intérêt… Pas grave, je me rattrape ici, en vous donnant ces infos!

A Lisbonne, nous n’y sommes pas allés (la prochaine fois!!), mais LE magasin incontournable est la Retrosaria Rosa Pomar. Rosa Pomar revalorise en proposant une grande variété de laines portugaises, le patrimoine naturel et culturel du pays, pelo amor da lã.

Elle a d’ailleurs écrit un livre sur l’histoire et les techniques du tricot au Portugal:

9789722634335Et pour le plaisir d’entendre cette voix chantante et tout ce que dégage cette femme (interviewée par Rosa Pomar lors de ses nombreuses enquêtes pour son livre) où il est question, pour le peu que j’en ai deviné, du tissage de poil de chèvre et ce que l’on en fait, je glisse cette vidéo. Ne parlant pas portugais, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez compris, je serai ravie d’en avoir une brève traduction. En route pour le Portugal!

Vous trouverez ici d’autres vidéos de Rosa Pomar sur son travail de recherche si cela vous intéresse.

Boa viagem!

P.S: n’hésitez pas à cliquer sur tous les liens que je vous ai laissés, le voyage ne sera que plus coloré!